Nouveautés en ligne
sur Cap Canal
au 1er septembre 2008

Cap Infos primaire 

Etre attentif en classe
Les enseignants évoquent fréquemment leurs difficultés à tenir leur classe, à capter l’attention de leurs élèves.
Est-il possible de décrire et comprendre les difficultés d’attention des élèves ? Comment le travail sur la gestion du temps, de l’environnement, la posture de l’enseignant peut-il favoriser l'attention ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu accueille Christophe Boujon, chercheur à l’Université d’Angers en psychologie cognitive, Rémi Castérès, enseignant et directeur d’école, Sophie Boutin, psychanalyste, et Daniel Cintas dit « Loup Gris », éducateur sportif en tir à l’arc, en tant qu’invité venu d’ailleurs.

Accompagner à la scolarité
Pour la plupart des élèves, la construction du savoir ne peut être réalisée sans un accompagnement. C’est ce qu’ont bien compris les parents, qui s’impliquent de plus en plus dans la scolarité de leurs enfants, allant parfois jusqu’à l’angoisse… On désigne par « accompagnement à la scolarité » l'ensemble des actions visant à offrir, aux côtés de l'école, l'appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir, appui qu'ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial et social. Qu’attendent les parents de l’accompagnement à la scolarité ? Quels dispositifs d’accompagnement entreprendre et pour quels objectifs ? Comment évaluer les effets de l'accompagnement scolaire ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu accueille Claude Pair, ancien recteur, Dominique Glasman, professeur à l'université de Savoie, Josselyne Annino, professeur des écoles et formatrice, Leila Faivre, parent d'élève et membre du groupe « Paroles de femmes » ainsi que Hélène Mathieu, coach et spécialiste de l’accompagnement individuel en tant qu’invitée venue d’ailleurs.

Apprendre la laïcité à l’école
La laïcité distingue les croyances et les opinions, lesquelles relèvent de la liberté individuelle, des connaissances rationnellement fondées qui s'imposent à tous.
Comment former les enfants, dès l'école primaire, à l'idéal de laïcité ? Quel est le véritable enjeu de l'accompagnement des élèves vers l'intelligence de la laïcité ? De quelles démarches pédagogiques, de quelles méthodes disposent les enseignants pour ancrer la laïcité dans les enseignements eux-mêmes ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu accueille Jacqueline Costa-Lascoux, chercheur au CNRS, membre de la commission STASI en 2003, Jeanne Moll, responsable de l'AGSAS et promotrice des "moments philo", Nicolas Vallot, professeur des écoles et promoteur de l'opération "petits livres", Jenny Fournier, étudiante en sciences de l'éducation et Jules Desgoutte, musicien, intervenant en école maternelle, en tant qu'invité venu d'ailleurs.


Les langues vivantes à l’école primaire
Apprendre des langues vivantes dès l'école primaire : est-ce bien raisonnable ? Peut-on parler d'un apprentissage ou s'agit-il seulement d'une initiation ? L'oral est-il privilégié par rapport à l'écrit ?  Quel rapport entre la langue et la culture ? Quelle formation des enseignants ? Quelle place pour les "locuteurs natifs" ? Faut-il se résigner à l’hégémonie de l’anglais ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu accueille Joëlle Aden, didacticienne des langues et formatrice à l’IUFM de Créteil, Jean-Marc Belicard, formateur, chargé des relations internationales à l'IUFM de Lyon, Jeaninne Traas, enseignante, Jean-Baptiste Chemery, parent d’élève et Gilles Pastor, metteur en scène, en tant qu’invité venu d’ailleurs.

La correspondance scolaire
Depuis 1925, où Célestin Freinet avait perçu l'enjeu pédagogique et humain de la correspondance, cette activité a évolué au fil des technologies.
Comment et pourquoi écrire des lettres en classe ? La correspondance scolaire stimule-t-elle les apprentissages, et lesquels ? Quelles sont les nouvelles formes d’échanges scolaires ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu accueille Guy Goupil (Président de l’association Les amis de Freinet), Catherine Chabrun (ICEM), Françoise Desloges (institutrice de l'école de Thizy) et Anne-Caroline Jambaud, journaliste en tant qu’invité venu d’ailleurs.



Cap Infos secondaire

Bien dans son corps, bien dans son école
Quelle place pour les questions de santé dans le "climat" d'une école ? La réussite scolaire dépend elle aussi du bien-être de l'élève ? Quel est le rôle de l'infirmière et du médecin scolaires dans un établissement ? En quoi le travail de l'infirmière contribue-t-il à permettre aux élèves d'être mieux dans leur corps et mieux dans leur école ? L'infirmerie doit-elle être un lieu de parole et d'écoute ? Et comment concevoir la problématique du secret professionnel ?

Pour débattre autour de ces questions Philippe Meirieu accueille Martine Tauszig, ancien chef d'établissement, Nadia Da Cunha, responsable petite enfance et coordinatrice des dispositifs éducatifs de la ville de Genas, Georges Fotinos, ancien inspecteur général et conseiller du président de la MGEN, Béatrice Tajan, infirmière scolaire, responsable syndicale de la SNIES-UNSA et Vincent Des Portes, médecin pédiatre professeur en pédiatrie à l'université Claude Bernard Lyon 1en tant qu'invité venue d'ailleurs.


L’école et les médias
Quels rapports entretiennent les élèves et les médias, particulièrement la presse écrite ? Comment développer un usage intelligent et critique des médias ? Quelle articulation entre la pérennité des savoirs scolaires et la fugacité de l'actualité ? Comment travailler avec et sur les médias dans le cadre des programmes scolaires du collège et du lycée ?

Pour débattre autour de ces questions Philippe Meirieu reçoit Albert du Roy, journaliste, auteur de "La mort de l'information", Jane Méjias, professeur en Sciences Economiques et sociales, formatrice à l'IUFM de l'académie de Lyon, Maryline Roquette, jeune professeur d'Histoire et d'Education Civique et Sociale, et Estelle Cintas, journaliste d'investigation en tant qu'invitée venue d'ailleurs.

Ma maison collège
L'organisation d'un établissement scolaire, son climat ont-ils une incidence sur les résultats scolaires ? Tous les acteurs sont-ils réellement impliqués dans le projet d'établissement ? Les professeurs et les élèves ne sous-estiment-ils pas les personnels non enseignants ? En quoi chaque adulte peut-il contribuer à la création d'un environnement éducatif ?
Pour débattre autour de ces questions, Philippe Meirieu reçoit Claude Rebaud, ancien proviseur, Nadia Belkis, conseillère principale d'éducation et formatrice, Catherine Petitot de l'UNSA éducation, Igor Baskakoff, responsable PEEP du Rhône ainsi que Didier Moreau, directeur du Hilton de Lyon en tant qu'invité venu d'ailleurs.

Les parents délégués
Améliorer les relations entre les parents et le système scolaire est devenu une priorité afin de dépasser la méfiance réciproque qui s’installe trop souvent entre enseignants et familles et faire converger leurs efforts au service de la réussite des élèves.
Le rôle des délégués de parents pose cependant certaines questions : comment améliorer le système représentatif ? Comment faire en sorte que plus de parents s'impliquent dans la vie de l'établissement ? Comment faire coopérer les parents avec les enseignants et sur quels objets de travail en commun ? Quel est le rôle du chef d'établissement et de son équipe ? Quels contacts et collaborations avec les délégués d’élèves ?
Pour débattre autour de ces questions Philippe Meirieu accueille Jean-Louis Auduc, directeur adjoint de l’IUFM de Créteil Paris XII, auteur d’ouvrages sur les relations parents/école, Corinne Dabonnot, parent d’élèves, étudiante en sciences de l’éducation, Françoise Sturbaut, proviseur-adjoint du lycée Jean Perrin à Lyon, Jean-Pierre Reinmann ancien délégué de parents et Thierry Béraud, ancien Maire en tant qu’invité venue d’ailleurs.

Les décrocheurs
Chaque année, en France, des milliers de jeunes abandonnent leur scolarité, doucement, ou brutalement, pour des raisons diverses. Qui sont ces élèves décrocheurs ? Pour quelles raisons décrochent-ils ? Quelles sont les conditions pour qu'un élève décrocheur puisse réintégrer une formation ? Quelles sont les caractéristiques des structures spécifiques pour décrocheurs ? Quelles relations établir avec les familles ?
Pour débattre autour de ces questions Philippe Meirieu accueille Gilbert Longhi, proviseur et auteur, Christine Maurel, parent d'un élève décrocheur, Naima Benjamin professeur de Lettres, Ugo Dubettier, ancien décrocheur, et Pierre Souchaud, critique d'art, responsable d'ARTENSION, en tant qu'invité venu d'ailleurs.