J.-H. Pestalozzi
(1746-1827)

ACTUALITES EDUCATIVES

PARTICIPATIONS DE PHILIPPE MEIRIEU A DES CONFERENCES, COLLOQUES ET MANIFESTATIONS - ACCES DIRECT ICI

Annonces diverses, interventions de Philippe Meirieu dans les médias...

Conférence de Philippe Meirieu à la Rencontre nationale des MIFE : "La crise, l'orientation et la formation tout au long de la vie"

L'école déboussolée, article paru au Québec dans le journal LE DEVOIR, à l'occasion de la remise d'un doctorat honoris causa à Philippe Meirieu par l'université de Montréal.
Emission C dans l'air sur "Faut-il enseigner la morale à l'école" (France 5, le 1er mai 2009) : à visionner sur Internet
Intervention de Philippe Meirieu au colloque d'Education et devenir du 13 mars 2009 : Peut-on réformer le lycée et comment ?
Sur le site de CAP CANAL, "pour aller plus loin" : "Respecter les rythmes de l'enfant pour l'aider à grandir" (vidéo de 13 minutes)
Intervention de Philippe Meirieu lors de la table-ronde de conclusion du colloque de l'ANCLI, organisée avec l'UNESCO, sur le thème : "Pour une alphabétisation durable", le 13 février 2009.
Nouvelles émissions de CAP CANAL en ligne : "Etre attentif en classe", "L'école et les médias", "Les délégués de parents", "La correspondance scolaire", "Apprendre la laïcité à l'école", "Accompagner la scolarité", etc...
Commandez les dernières parutions dans la collection "Pédagogies", chez ESF éditeur :

- L'enfant philosophe, avenir de l'humanité ? sous la direction de Jacques Lévine

- 1001 propositions pédagogiques pour animer son cours et innover en classe, par André de Peretti et François Muller


Entretien avec Philippe Meirieu dans LE PROGRES sur "les parents et l'école", paru le dimanche 19 octobre 2008.
Lettre de soutien de Philippe Meirieu à toutes les actions "anti-pub" menées par "Les Déboulonneurs" et autres groupes...

VIENT DE PARAÎTRE

 

 

INFORMATIONS

Alain refalo sanctionné

Alain Refalo, professeur des écoles à l'école Jules Ferry de Colomiers, qui a comparu en commission disciplinaire le jeudi 9 juillet à l'inspection académique à Toulouse vient de se voir signifier une sanction disciplinaire de catégorie 2 : abaissement d'un échelon, soit la sanction qui a le plus de conséquences financières sur son traitement. S'ajoutant à la promotion qui lui a été refusée au mois de février, et indépendamment des 19 jours de salaire qui lui ont déjà été soustraits, cette sanction représente pour les quatre ans qui viennent une perte d'au moins 7 000 euros, alors qu' Alain Refalo a effectué l'intégralité de son service devant les élèves et que les rapports pédagogiques de ses inspecteurs sont élogieux. Les faits reprochés à Alain Refalo sont les suivants : refus d'obéissance, manquement au devoir de réserve, incitation à la désobéissance collective, attaque publique contre un fonctionnaire de l'Education Nationale. Il s'agit donc bien d'une sanction politique pour briser professionnellement l'initiateur du mouvement de résistance pédagogique et bâillonner la liberté d'expression des enseignants.

Lire la déclaration d'Alain Refalo


A PARAITRE LE 21 AOUT 2009

Un ouvrage sur l'éducation aujourd'hui, à l'occasion du vingtième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant

Editions RUE DU MONDE, 230 pages, 18,80 euros


A CONTRE-VOIE : Philippe Meirieu, pédagogue

film de Thierry Kubler, 52 minutes, 2009...

Découvrez des bonus du film sur le site de CAP CANAL

1 - Educabilité et liberté
2 - Le pédagogue chercheur
3 - Les fondamentaux
4 - l'acte pédagogique
5 - La formation des enseignants
6 - La coopération parents/profs
7 - La manière d'enseigner
8 - Education et répression
9 - Laïcité et liberté
10 - L'élève au coeur du système

Reportage sur l'avant-première du film au TNG à Lyon le 6 mai 2009


Le 22 juin 2009 : Le développement de l’autoritarisme
dans le premier degré
du système éducatif
, par Pierre Frackowiak

Le samedi 16 Mai 2009 s'est tenu le séminaire "Ecole et médias" organisé conjointement par le CIEM et Ars Industrialis avec des interventions de Bernard Stiegler, Philippe Meirieu, Sylvie Lindeperg, Jean-Hugues Barthélémy, Jean-Max Noyer, Alain Giffard, Christian Gautelier, Sophie Jehel, André Scala, Julien Gautier, Divina Frau-Meigs, Alexandre Serres, Sophie Weibe. A visionner et écouter en ligne sur le site d'Ars Industrialis.
Le 22 mai 2009, formation des enseignants : ATTENTION... DANGER... DESTRUCTION EN COURS ! DES ENJEUX ESSENTIELS ! (plaquette de la Coordination pour la Formation des Enseignants)
Souscription pour l'ouvrage La pédagogie institutionnelle de Fernand Oury à paraître en avril 2009 aux éditions Matrice
Article du MONDE sur l'avenir de la formation des professeurs : "Parents si vous saviez"
Sur le site du CAFE PEDAGOGIQUE : compte-rendu de l'intervention de Philippe Meirieu au colloque du GFEN du 31 janvier, "Pour que la maternelle fasse école" : Sept points d'ancrage pour construire des petits bouts de "nous"
"Pour une télévision responsable", tribune parue dans LE MONDE du 7 janvier 2009
Vidéo de Philippe Meirieu : L'état de l'école en France aujourd'hui
Consultez en ligne le magazine électronique ZEO, n°15 : Histoires de résistance : éducation, psychiatrie, médias, immigration, etc...
De l'ambition pour la réforme des lycées : conférence de presse du 15 janvier de vingt associations, mouvements pédagogiques et organisations syndicales
APPEL DES APPELS

« Nous, professionnels du soin, du travail social, de l'éducation, de la justice, de l’information et de la culture, attirons l'attention des Pouvoirs Publics et de l'opinion sur les conséquences sociales désastreuses des Réformes hâtivement mises en place ces derniers temps.

A l'Université, à l'École, dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l’information et de la culture, la souffrance sociale ne cesse de s'accroître. Elle compromet nos métiers et nos missions.

Au nom d'une idéologie de "l'homme économique", le Pouvoir défait et recompose nos métiers et nos missions en exposant toujours plus les professionnels et les usagers aux lois "naturelles" du Marché. Cette idéologie s'est révélée catastrophique dans le milieu même des affaires dont elle est issue.

Nous, professionnels du soin, du travail social, de l'éducation, de la justice, de l'information et de la culture, refusons qu'une telle idéologie mette maintenant en "faillite" le soin, le travail social, l'éducation, la justice, l’information et la culture.

Nous appelons à une Coordination Nationale de tous ceux qui refusent cette fatalité à se retrouver le 31 janvier 2009 à Paris. »

Roland Gori et Stefan Chedri... au 9 janvier 2009, 176 signataires dont Philippe Meirieu... au 31 janvier 70 000 signatures

Pour voir la liste des signataires et signer cet appel en ligne


Quelle citoyenne, quel citoyen veut-on préparer ?

Document élaboré par le CLIMOPE (Comité de liaison des mouvements pédagogiques et d'éducation) : de quoi parle-t-on quand on évoque les fondamentaux ? Autorité, effort, laïcité, culture, rituels, éducation civique, coopération, etc.

A diffuser très largement, à utiliser comme outil de travail et base de discussion avec des élèves, parents, élus, etc.


Entretien sur le site du MONDE : "Cette réforme du lycée n'était pas prête... mais l'alliance de ceux qui trouvaient qu'elle allait trop loin et de ceux qui trouvaient qu'elle n'allait pas assez loin ne doit pas nourrir un conservatisme mortifère".
L'école en Finlande : voyage d'étude de Rémi Castérès
"Les lycéens hors du monde ?"

tribune parue dans LIBERATION le 1er décembre sur l'enseignement des Sciences économiques et sociales, sous la plume de Sylvain David, Yves Déloye, Bernard Lahire, Philippe Meirieu et Thomas Piketty


"Réforme des lycées : de quel côté est l’ambition ?"

La réforme des lycées est progressivement dévoilée par le ministre de l’Education nationale avec un calendrier précipité qui n’est pas propice à une concertation pourtant indispensable sur un sujet aussi important !

  • Parce qu’elles pensent que certaines intentions affichées initialement étaient alors ambitieuses...
  • Parce qu’elles redoutent qu’un calendrier trop serré ne produise beaucoup de confusion et d’inquiétudes...
  • Parce qu’elles dénoncent le contexte général de réduction accrue des moyens humains consacrés par l’Etat à l’éducation...

... vingt organisations ont décidé de réfléchir ensemble à des contre-propositions constructives.

Pour cela un appel "Réforme des lycées : un essai bloqué" a été lancé le 7 novembre par les Crap-Cahiers Pédagogiques, Education & Devenir, la FCPE et la Ligue de l’enseignement.

A ce jour les 20 organisations suivantes ont signé cet appel pour réfléchir ensemble à des propositions alternatives : Association des Régions de France (Commission Education présidée par Jacques Auxiette), Cemea, Confédération Etudiante, Crap-Cahiers Pédagogiques, Eclaireurs et Eclaireuses de France, Education&Devenir, FCPE, Fédération des Etablissements Scolaires Publics Innovants, Fédération des Œuvres Educatives de Vacances de l’Education nationale, Francas Groupe Français d’Education Nouvelle, Icem-Pédagogie Freinet, Jeunesse au Plein Air, Ligue de l’enseignement, Office Central de Coopération à l’Ecole, Pupilles de l’Enseignement Public, Se-Unsa, Sgen-Cfdt, Unef, Union Nationale Lycéenne...

Elles ont commencé à se mettre au travail et organiseront courant janvier une conférence de presse commune.

Collecte des signatures d’organisations : Olivier Masson Ligue de l’enseignement omasson@laligue.org


Déclaration de Lyon, le 21 novembre 2008 : "Les sciences économiques et sociales dans le lycée du XXIe siècle"
Communiqué du collectif Pasde0deconduite, le 17 novembre 2008 : "La prévention et l'éducation plutôt que la contention et le conditionnement"
Rencontre nationale organisée par le GFEN, en partenariat avec le SNUIPP et le CAFE PEDAGOGIQUE : "Pour que la maternelle fasse école", le 31 janvier 2009 à Paris.
Après le colloque organisé par CAP CANAL et la région Rhône-Alpes le 15 novembre 2008 sur le thème...


« Ecole et Famille : quelle place pour les parents ? »

Trois questions à Philippe Meirieu

Où en sont les relations famille/école aujourd'hui ?
Elles sont sous le double signe de l'inégalité et de la rivalité, malheureusement. Sous le signe de l'inégalité, car nous savons à quel point les inégalités sociales et familiales se traduisent en inégalités scolaires : l'environnement matériel (les conditions de logement, de travail), linguistique (la plus ou moins grande maîtrise de la langue, de la richesse des échanges verbaux), psychologique (la sérénité et la structuration des relations familiales), mental (la présence d'activités communes sur lesquelles on réfléchit ensemble, parents et enfants)... tout cela est déterminant dans la réussite scolaire. Or, l'école ne prend pas assez ces inégalités en compte. Elle traite trop les enfants comme s'ils étaient "identiques" et, de plus, elle renforce souvent les difficultés des familles populaires par l'opacité de son fonctionnement et le caractère sélectif de sa communication... Mais ces relations sont aussi sous le signe de la rivalité, car, depuis une vingtaine d'années, la confiance des parents dans l'école s'est progressivement érodée : là où ils mettaient leurs enfants "les yeux fermés", ils demandent maintenant à regarder de près si tout est bien fait pour leur réussite. De leur côté, les enseignants vivent parfois les parents comme des intrus ou les accusent d'avoir démissionné. Bref, il existe une suspicion réciproque qui, si elle n'est pas générale, compromet quand même les bonnes relations de deux partenaires essentiels pour la réussite et le développement de l'enfant.

Comment améliorer les relations entre les familles et l'école ?
Il faut, d'abord, un meilleur accueil de toutes les familles, sans discrimination aucune. Il faut aussi une meilleure communication : des réunions mieux préparées et plus fréquentes, des rencontres portant sur le travail même de la classe : je propose, par exemple, que tous les parents soient libérés une demi journée dans l'année pour aller assister à un moment de classe suivi d'un échange avec l'enseignant. On pourra ainsi dialoguer de manière constructive à partir de ce qu'ils auront vu. Il faut, bien sûr, que cette communication soit particulièrement soignée dans certaines classes et, en particulier, dans les classes-charnières comme la sixième ou dans les classes où une orientation se décide. Il faut, enfin, se donner des objets de travail commun : pourquoi le carnet de correspondance ou de liaison ne serait-il pas élaboré avec des parents puisqu'il les concerne au premier chef ?

Quel avenir, plus globalement, pour améliorer l'école en intégrant mieux les parents ?
Je crois qu'il faudrait se fixer un objectif, certes ambitieux mais conforme à l'idéal républicain de notre service public : que plus aucun parent ne soit en position de dire : "Je n'ai pas d'autre solution que de changer mon enfant d'école". Un service public qui met les familles dans cette position n'est pas digne de porter ce nom... Il faut donc que, dès qu'il y a une difficulté, des dysfonctionnements, un problème qui surgit, les parents trouvent des interlocuteurs pour en parler. Plus encore, il faudrait inventer des lieux de travail commun qui permettent de faire avancer ensemble les choses et d'améliorer la qualité du service public. C'est à une véritable inventivité institutionnelle dans ce domaine que nous sommes appelés. C'est cela qui nous permettra, ensemble, parents, enseignants et cadres éducatifs, de faire progresser l'école.

Argumentaire et programme complet du colloque

Compte rendu de l'atelier sur l'orientation

Bientôt le compte rendu et la vidéo du colloque en ligne


Décés de Jacques Lévine : notre ami Jacques Lévine nous a quitté ce jeudi 23 octobre. Il venait de publier L'enfant philosophe, avenir de l'humanité que j'avais préfacé. Il aura eu une place singulière et essentielle dans l'histoire de la pensée éducative de ces cinquante dernières années. Son dernier texte est publié ici, sur le forum : il concerne son refus de la disparition des aides spécialisées à l'école. Il a été dicté à Maryse Métra, pour la revue de la FNAREN (revue des rééducateurs) le 3 octobre.

Voir la biographie de Jacques Lévine sur le site de l'école de Saint Didier sous Riverie

Quelques textes de Jacques Lévine :

- A comme accompagnement interne (Lettre de l'AGSAS - février, mars 2007)

- Des enfants en sous-construction identitaire dans une société en sur-construction technologique (Entretiens Nathan, 1999)

- Comment les enfants construisent leur monde intérieur (entretien paru dans Fenêtres sur cours en 2000)

- La motivation

- Pédagogie et psychologie : un mariage en vue ? Les trois étapes d'une rencontre


Etats généraux de la formation des enseignants, le 4 octobre 2008 : Enseigner est un métier qui s'apprend

Prendre connaissance de l'appel

Accéder au site consacré à la mobilisation sur la formation des enseignants


24 septembre 2008 : Journée du refus de l'échec scolaire, organisée par l'AFEV. Synthèse de Philippe Meirieu :

Lutter contre « l’échec scolaire » : Pourquoi ? Comment ?


TRIBUNE : La catastrophe annoncée pour l’école : une responsabilité partagée, par Pierre Frackowiak et Philippe Meirieu


PARUTION LE 25 AOÛT 2008 : nouvelle édition, entièrement refondue, comlétée et actualisée de PEDAGOGIE : LE DEVOIR DE RESISTER (ESF éditeur)

Éducateurs, professeurs et parents, nous sommes encore quelques-uns à croire à l’éducation. Nous sommes pourtant confrontés, comme tout un chacun, à d’immenses difficultés. Nos enfants, souvent, errent sans repères. Ils basculent parfois dans le passage à l’acte systématique quand ils ne fuient pas dans de terribles addictions. Nos élèves sont agités, certains sont violents. Il nous arrive d’être découragés par leur orthographe ou leur méconnaissance de l’histoire. Nous sommes inquiets…

 

Mais ne nous réfugions pas, pour autant, dans l’autoritarisme facile ou l’invocation des « bonnes vieilles méthodes ». Nous refusons de traquer les déviants dès le plus jeune âge pour leur imposer une camisole chimique, hypnotique ou judiciaire.

 

En revanche, nous croyons qu’on peut créer, ensemble, des situations pédagogiques qui permettent tout autant la transmission de savoirs structurants que l’émergence de sujets libres et solidaires.

Nous sommes convaincus qu’il faut résister aussi bien au caprice mondialisé de la marchandisation libérale qu’au contrôle technocratique des obsédés de la mesure. Nous ne voulons ni d’une fuite en avant dans une société pulsionnelle, ni d’un retour vers un passé qui n’avait rien d’un âge d’or. Nous enrageons devant le présent et nous voulons construire l’avenir. Pour tout cela, nous croyons à la pédagogie.

Philippe Meirieu

Archives... encore d'actualité !

ATTENTION ! vient de paraître... la vingt-et-unième édition d'Apprendre, oui... mais comment
Retour sur Mai 68 : textes, témoignages, documents...
Rentrée 2007 : première rentrée de Xavier Darcos, débats et polémiques, entretetiens sur la politique éducative, présentation de l'ouvrage PEDAGOGIE : LE DEVOIR DE RESISTER (première édition), débats sur le livre.
Rentrée 2006 : campagne électorale et débats sur la politique éducative, présentation et discussions du livre ECOLE : DEMANDEZ LE PROGRAMME

Rentrée 2005 : publication et débats autour de la LETTRE A UN JEUNE PROFESSEUR

 

 

 

 

Participation de Philippe Meirieu à des conférences, colloques, manifestations, etc...

Le jeudi 4 septembre à 18h 30, conférence organisée par le SNUIPP des Alpes de Haute Provence, à la salle des fêtes de Villeneuve : "Quel avenir pour l'école ?"
Le lundi 15 septembre à 18h, Chambéry, débat organisé par la région Rhône-Alpes : "Controverses"
Le vendredi 19 septembre à 18h 15, Bruxelles (Belgique), Leçon inaugurale de l'Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc : "Pour une pédagogie de la liberté"
Le dimanche 21 septembre à 16h, Mairie de Lyon, projection-débat : "Pour une pédagogie du patrimoine"
Le mercredi 24 septembre à 16h 30, table ronde à Paris, dans la cadre de la Journée du refus de l'échec de l'échec scolaire organisée par l'AFEV.
Le vendredi 26 septembre à 20h, Grenoble, conférence-débat organisé par le Mouvement Grenoble Citoyenneté
Le samedi 4 octobre, intervention au Festival du livre de Mouans-Sartoux
Le mardi 7 octobre à 18h 30, à la salle Latreille, 23, rue de Bourgogne, 69009-Lyon, conférence-débat organisée par la Chronique sociale : "L'école en danger : peut-on encore échapper au pire ?"
Le jeudi 9 octobre à 19h, à la Mairie de Saint-Denis, 93, donférence-débat à l'initiative de DEI
Le samedi 11 octobre, intervention dans le cadre des journées citoyennes de Dieulefit (Drôme)
Le mercredi 15 octobre à 17h, dans le cadre du Congrès d'ENFANTS DE CINEMA, à Lyon, au Comédia, conférence sur : "Le récit, outil d'intelligibilité des questions d'éducation".
Le vendredi 17 octobre, à Béziers, conférence-débat organisé à l'initiative de Jean-Claude Gayssot
Les samedi 1 et dimanche 2 novembre, à Paris X-Nanterre, colloque Fernand Oury
Le mercredi 5 novembre à 17h, à l'école de la PJJ de Roubaix, "carte blanche"
Le lundi 10 novembre à 19h, à Neuchâtel (Suisse), conférence-débat organisée par la Haute Ecole Pédagogique : "De l'enfant-roi à l'enfant-sujet : l'actualité de la pédagogie aujourd'hui".
Le mardi 11 novembre, de 9h à 12h, Forum de la COFRA, Auditorium du CIP, Tramelan, Berne : "Des généralistes pour enseigner aux enfants de 4 à 11 ans : est-ce bien raisonnable ?"
Du mercredi 12 au vendredi 14 novembre, festival du film d'éducation d'Evreux
Le samedi 15 novembre, colloque à la Région Rhône-Alpes sur les relations entre les parents et l'école
Le mardi 18 novembre à 20h, à Grenoble, conférence-débat organisée par le SNUIPP de l'Isère
Le samedi 22 novembre à 18h, à Toulouse, conférence organisée par le GREP : "Doit-on en finir avec la pédagogie?"
Le lundi 24 novembre à 20h 30, à Avignon, conférence à deux voix avec David Le Breton : "Quelle place pour les adolescents dans la Cité ?"
Le vendredi 28 novembre à 9h, conférence à Lausanne (Suisse) : "Faut-il avoir peur de nos enfants ?"
Le samedi 29 novembre à 16h 30, à Evry, conférence dans le cadre du colloque du MRERS : "La réciprocité et l'émergence d'un sujet solidaire".
Le vendredi 12 et le samedi 13 décembre, intervention dans le cadre du colloque sur les troubles d'apprentissage à Paris.

SOIREE DE NOËL A L'AUBERGE DES GLIERES... un haut lieu de la Résistance sous la responsabilité de la FOL 74

Noël est devenu une vaste opération commerciale, bien loin de ses origines et des valeurs portées traditionnellement par cette fête. Car le solstice d'hiver est, en effet, un moment qui fut toujours privilégié dans l'histoire de l'humanité. C'est le moment où, au plus fort de la nuit, la lumière réapparaît et les jours recommencent à grandir... Qu'on y fête aussi la venue d'un enfant n'a donc rien d'une coïncidence : l'enfance, la naissance, l'innocence qui vient apporter un autre regard sur le monde sont des contre-poisons nécessaires à toutes les formes de désespérance et de résignation... La soirée de Noël, dans cette perspective, peut être un moment de ressourcement personnel et collectif, "pour ceux qui croient au ciel comme pour ceux qui n'y croient pas".
L'auberge des Glières vous propose de venir passer cette soirée du 24 décembre sur le plateau. Une soirée où l'on peut venir seul, en famille ou entre amis. Une soirée animée par Philippe Meirieu, où il reprendra quelques uns de ses "récits d'enfance" (publiés chez DDB), où il évoquera l'importance de l'enfance et de ce que nous lui devons. Une soirée avec de la musique, des chansons, des récits de toutes sortes. Une soirée où chacun pourra apporter un message, raconter, échanger ou, simplement, être là. Avec des temps, bien sûr, pour s'échapper, si l'on veut, en famille ou en petits groupes. Un seul impératif : chacun doit venir avec un cadeau simple fabriqué de ses mains. Réveillon à l'auberge : 40 euros. Hébergement pour deux personnes : 56 euros (réservation : 04 50 22 45 62 ou 06 76 15 39 40)

Le 4 février à 17h, intervention à l'IUFM de Poitiers (40, avenue du Docteur Pineau) : "A quoi sert la pédagogie?"
Le 13 mars, colloque d'Education & Devenir consacré à l'avenir du lycée à Aix-en-Provence

Le mardi 5 mai à 20 heures, au Centre Culturel de Mornant (Rhône), débat avec Parick Pelège : "De nouvelles addictions aujourd'hui ?", organisée par la PEEP du Rhône.

Le samedi 23 mai, intervention au Sénat, à Paris, dans le cadre de l'hommage à Jacques Lévine orgnisé par l'AGSAS.
Les 30 et 31 mai , week-end de formation à l'auberge des Glières, plateau des Glières (Haute-Savoie) : "La pédagogie est-elle encore d'actualité?" (renseignements et réservations : 04 50 22 45 62)

COLLOQUE INTERNATIONAL FRANCOPHONE : "La foi du pédagogue"

2, 3 et 4 juillet 2009 à Angers - obtenir le projet et accéder au programme

Un regard sur  la conférence de Philippe Meirieu : Mutations dans la jeunesse et problèmes éducatifs, le 11 mai 2007, à St Pair sur mer, par Chantal Vinson

 

Bloc-notes Forum Actualités