J.-H. Pestalozzi
(1746-1827)

ACTUALITES

"Où vont les pédagogues?", regards et perspective à partir des travaux de Philippe Meirieu : journée d'étude le 10 janvier 2015 à l'université LUMIERE-Lyon 2 - voir l'enregistrement vidéo intégral.

L'entretien dans Fenêtres sur cours (SNUipp)

-o0o-

Lisez la rubrique régulière de Christophe Chartreux, De choses et d'autres

Emission de France Culture : "L'Ecole moderne et Célestin Freinet en 1958"

 24 août 2021

Ma contribution à la séance de clôture du 12ème congrès des CEMEA : "Eduquer - Emanciper - Agir les solidarités"

"Conjuguer une ambition sans faille et une modestie laborieuse"  

 11 août 2021 L'enregistrement vidéo de mon intervention de clôture à l'occasion de "Concertina" : Rencontres sur les enfermements (Dieulefit, 8 au 11 juiller 2021) 
 7 juillet 2021 " Education à la démocratie : l'école ne doit rien lâcher" : entretien paru dans la revue de la Ligue des Droits de l'Homme, juillet 2021
 3 juillet 2021 Vidéo de la table-ronde de l'AG des CEMEA : "Les droits de l'enfant à l'épreuve de la crise sanitaire", avec Eric Delemare, délégué aux droits de l'enfant en France, Bernard De Vos, délégué aux droits de l'enfant en Belgique et Philippe Meirieu   
 14 juin 2021 "Pour un collège de la tête, du coeur et de la main", tribune collective parue le 14 juin 2021 dans LIBERATION 
 9 juin 2021 ENREGISTREMENT AUDIO : Dialogue entre Philippe Meirieu et Cynthia Fleury dans le cadre du "Parlement des liens" sur "Education et soin : quelles convergences ? Quelles différences ? Quelles perspectives ? Quelles menaces ? "  
 9 juin 2021 VIDEO : Dialogue entre Philippe Meirieu et Valérie Sagant à propos de la réforme de la justice pénale des mineurs, organisé par l'Ecole nationale de la Protection judiciaire de la jeunesse (Roubaix) : "Temps judiciaire et temps éducatif : quelles concordances ? Quelle place pour les éducateurs ?"  
 2 juin 2021 "Le territoire : gage de proximité et d'égalité ? A quelles conditions ?" Le diaporama de mon intervention au colloque INTER-AREF et AECSE de Nancy :  "Les teritoires en éducation et en formation"  
 13 mai 2021 "La distance, oui... le distanciel, non"... Ma contribution au dossier paru dans L'Humanité sur le thème : "Les élèves et les étudiants peuvent-ils apprendre à distance?" 
 14 avril 2021 Dossier de présentation de mes travaux réalisé par des collègues marocains (en langue arabe) 
 8 avril 2021

Entretien paru dans L'Humanité-Dimanche à propos des sanctions contre Hélène Careil et la "pédagogie Freinet"  

 25 mars 2021 Ecouter la conférence sur "la posture d'autorité" donnée à CANOPE NANCY à destinations des étudiantes et étudiants de l'INSPE le 18 mars 2021 
 11 février 2021 Visionner la conférence interactive donnée à Montpellier le 27 janvier 2021 : "Former nos enfants à une démocratie solidaire : ce que peuvent les parents, l'École et l'Éducation Populaire"   
 11  février 2021

« Préservons les enfants de 3 ans d’une anthropométrie performative et comportementale », tribune parue dans LE MONDE

"On apprend toujours plus en identifiant les réussites d'un enfant qu’en comptabilisant ses échecs".  

 30 janvier 2021 "Jean Zay, reviens vite... ils sont devenus fous", tribune collective parue dans Libération 
10 janvier 2021 "Il n'y a d'école démocratique qu'inclusive", entretien paru dans la revue Rhyzome 
 8 janvier 2021

Entretien avec Hugo dans le cadre de ses podcasts "Parlons péda"

Réaction à l'entretien par Elisa : "La pédagogie au service de l’évolution de nos Accueils Collectifs et Éducatifs de Mineur·es"  

 8 janvier 2021

Dans la revue du SNPDEN...

- "Deux ou trois choses que je sais (peut-être) de la pédagogie" (compte-rendu de la conférence-débat présentant mon ouvrage à Enghien-les-Bains) 

- "Et maintenant..."  entretien sur le rôle des professeurs et de l'école après l'assassinat de Samuel Paty

 6 janvier 2021

"Comment coopérer pour une éducation dehors pour tous ?"

- Consulter la prise de notes    

 24 décembre 2020  "L’égalité dans l’enseignement supérieur entre utopie et solutions concrètes" - Colloque Egalisup - table ronde du 6 mars 2020 Dominique Bucheton, Jean-Marie De Ketele, Philippe Meirieu et Richard Étienne 
 19 décembre 2020 "La motivation et le désir d'apprendre : préalables ou objectifs de l'école?" - intervention dan le cadre des Rencontres "Ripensare l'educazione nel XXI secolo" organisées par la Ministère de l'Education italien  
 13 décembre 2020

« Parce qu’ils sont profondément attachés à la laïcité les mouvements d’éducation populaire ne veulent pas l’enseigner comme un catéchisme » 

Tribune parue dans lemonde.fr 

 9 décembre  2020 "Il n'y a d'école démocratique qu'inclusive"   (Entretien paru dans la revue Rhizome
 26 novembre 2020 Entretien dans le numéro spécial de Fenêtres sur cours consacré aux vingt ans de l'université d'automne du SNUipp  : "Que l'entraide et la coopération entre élèves deviennent un principe fondateur de notre école publique" 
 26 novembre 2020

Université numérique du SNUipp  : "Le métier d'enseignant, d'hier à demain..."

Le diaporama de ma conférence

L'enregistrement vidéo 

 20 novembre 2020 Podcast - Entretien avec Mathias Lavaud : "Porter l'Education nouvelle aujourd'hui" 
25 août 2020 Analyse parue dans le Corriere del Ticino : "Invito alla lettura di Meirieu"

 

 

 

 

 

Mes interventions ainsi que quelques ressources pédagogiques à l'occasion de la crise du coronavirus, du confinement et de la réouverture des écoles

"L'école d'après"... avec la pédagogie d'avant ?" Texte paru dans le Café pédagogique du 17 avril 2020

Débat sur France-Inter le 17 juillet 2020 : Les devoirs de vacances...

"Les leçons du virus" : texte paru dans la revue de l'Ecole des parents et des éducateurs

"Pedagogias viralizadas" - Entretien vidéo avec Freddy Alvarez pour le réseau REDUCAR (Universités d'Amérique latine) en français et espagnol

"Pour une école de l'entraide et de la coopération", texte signé avec Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE, paru dans Libération le 24 juin 2020.

"Des vacances collectives pour nos enfants : pourquoi, c'est plus que jamais nécessaire aujourd'hui..."

"L'école, notre maison commune", entretien dans "Fenêtres sur cour", SNUipp

Entretien avec Fabienne Le Moal sur EUROPE 1 le14 juin, au journal de la mi-journée : sur le "prof-bashing", l'obligation scolaire, etc.

"Faire de l'entraide entre élèves un principe fondamental de l'école", Libération du 12 juin 2020 - texte publié - texte non publié sur "Renouer le lien avec les familles les plus éloignées de l'école"

"Coup de gueule contre l'école à distance avec la perspective du tout numérique", intervention sur EUROPE 1 du 8 juin 2020.

"De la difficulté d'apprendre seul : pourquoi la classe manque-t-elle tant aux élèves ?" - Entretien sur France Culture dans le cadre des émissions "Radiographie du coronavirus"

"L'Ecole est un lieu de la construction du commun", entretien pour Alternatives économiques - traduction en italien

"Une dette d'enfance et d'insouciance", entretien avec Paul Terra dans Lyon Capitale de juin 2020

"L'école à distance n'est pas l'école", entretien paru le 16 mai 2020 dans L'Union de Reims

"Nous sommes dans une terrible contradiction entre les exigences pédagogiques et le protocole pédagogique imposé" (entretien pour l'APL)

Extrait : "Avec le protocole sanitaire en vigueur, il n'y a plus guère d'école possible" - paru dans La Dépèche du Midi le 9 mai 2020

"La relation entre l'école et les parents sera à revisiter" - Entretien paru dans LA VIE du 7 mai 2020

"Arrêtons de totémiser le numérique" - Entretien dans Politis du 30 avril au 6 mai

"Ecole à distance : une fracture éducative?" - émission de RFI avec Eric Charbonnier du 26 avril 2020

"La véritable stigmatisation, c'est de laisser les élèves décrocher en silence", tribune parue dans Le Monde du 22 avril

"Savoir construire du commun" - entretien paru le 11 avril 2020 dans les journaux du groupe "Centre-France"

"Cinq minutes pour comprendre" (entretien audio) : "Pourquoi il n'y a pas d'école à la maison"

Entretien paru dans OUEST FRANCE du 3 avril 2020 : "L'enseignement à distance creuse les inégalités"

Entretien paru dans Libération le 24 mars 2020 : Je crains que certains enfants culpabilisent et que d'autres décrochent..."

Texte de l'entretien complété en PDF

"Ecoles fermées aux élèves : quelles leçons et quelles perspectives pour les les enseignants et les parents ?" (texte publié sur le site "The Conversation" le 15 mars 2020)

La Riposte est parue en Italie sous le titre Une scuola per l'emancipazion, traduction Enrico Bottero

Recension de l'ouvrage dans le Giornale Italiano della Ricerca Educativa

Recension de l'ouvrage dans la revue Modulazioni Temporali : “UNA SCUOLA PER L’EMANCIPAZIONE” – PHILIPPE MEIRIEU E L’APPRENDIMENTO COME PROCESSO CONDIVISO"

Entretien (en italien et en français) dans la revue EXAGERE : "Le aberrazioni della scuola fondata sul principio manageriale del teaching by the test"

Quattro ragioni per leggere "Une scuola per l'emancipazione" di Philippe Meirieu ai tempi della pandemia Compte rendu le lecture de la trtaduction italienne de La Riposte dans la revue Educazione aperta (Revue de pédagogie critique)

A propos de la sortie de mon ouvrage La Riposte en Italie pendant la crise du coronavirus - entretien paru dans Giornale di Brescia

"La scuola del dopo coronavirus ? Un luego dove scoprire le virtù della solidarietà", Entretien paru dans la Gazetta di Parma le 27 avril

Vidéo de présentation de mon ouvrage, sous-titrée en italien.

Tribune collective parue le 23 mars dans Le Café Pédagogique : "Pour que l'enseignement à distance ne mette pas les élèves les plus fragiles et défavorisés à distance"

Emission de France Inter : "Faire l'école à la maison" (le 18 mars 2020)

Ressources pour l'enseignement primaire par Sylvain Grandserre

"Faire l'école à la maison avec le coronavirus" (document proposé par le CRAP-Cahiers pédagogiques)

Ecole à la maison : ABC de pédagogie par temps d'épidémie, par Olivier Maulini (Université de Genève)

"Restons chez nous!" : réflexions sur une petite question de grammaire... et de philosophie, par Bernard Defrance

"De la crise de l'autorité aux fondements de l'autorité pédagogique" - article paru dans Animation et Education (OCCE)

"Et si..." livre PDF réalisé par ALTERNATIBA, à télécharger

"La pédagogie est-elle condamnée à l'utopie ?"

Le diaporama de ma conférence au colloque du Centre Pestalozzi à Yverdon, les 13 et 14 février 2020

Le "Service national universel" : "Les jeunes aspirent à autre chose qu'à un certificat de conformité"

Tribune parue dans LE MONDE daté du 9 février 2020

Les "Matins de France Culture", jeudi 6 janvier 2020, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, est invité pour réagir sur l'actualité et expliquer ses réformes. Je le rejoins pour la deuxième partie de l'émission (à environ 25 minutes). Ce qui devait être un "débat" devient un contre-témoignage exemplaire en matière d' "éducation morale et civique" : l'accusation de mensonge fait fonction d'argument systématique... Triste ! A quand de vrais débats démocratiques sur l'éducation ?

DIAPORAMAS DE MES CONFERENCES

Les enjeux de la pédagogie Freinet aujourd'hui - Que peut-on apprendre des "pédagogies alternatives?"

Eduquer : le vivant ou les algorithmes ?

AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D'EDUCATION D'EVREUX

Entretien vidéo avec des lycéens sur la question des Droits de l'Enfant

QUELQUES REFLEXIONS SUR LA "LIBERTE PEDAGOGIQUE"

L'entretien paru dans Fenêtres sur cours (SNUipp)

DEUXIEME BIENNALE INTERNATIONALE DE L'EDUCATION NOUVELLE

Visionner ma conférence sur le thèse "Education nouvelle et science(s) : des liaisons dangereuses ?"

Télécharger le diaporama

SUIVEZ L'ACTUALITE A L'OCCASION DE LA PUBLICATION DE MON OUVRAGE

La Riposte - Ecoles alternatives, neurosciences et bonnes vieilles méthodes (éditions AUTREMENT)

Entretien de Philippe Meirieu avec Bertrand Gaufryau, paru le 6 septembre 2019 : "Rentrée 2019 : attention danger !"

Compte-rendu de la journée de travail organisée par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) sur le thème

"Familles et école : comment recréer du lien?"

le 16 avril 2019

 

Diaporama de mon intervention au colloque HELOISE, organisé à Barcelone les 8 et 9 février 2019 : Résistance(s) et pédgogie(s) : vers une éducation à la démocratie ?
Diaporama de mon intervention aux Controverses de Descartes, Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, Paris, 5 décembre 2018 : "L'Ecole entre spiritualité et laicité"

"Montessori en France aujourd'hui : le sens d'un succès" - entretien entre Philippe Meirieu et Enrico Bottero (Turin)

Entretien paru en italien

MAI 68 - MAI 2018 : Un extrait du film de Maurice Clavel "Le soulèvement de la vie" qui n'a rien perdu de son actualité... Ce film a été diffusé lors d'un numéro mémorable de l'émission "A armes égales" qui opposait Maurice Clavel et Jean-Michel Royer. Après la censure par la télévision d'un mot de son film mettant en cause le président de la République, Maurice Clavel a quitté le plateau en prononçant l'apostrophe restée célèbre : "Messieurs les censeurs, bonsoir !"

JOURNEE D'ETUDES "PROTESTANTISME, EDUCATION ET PEDAGOGIE", DIEULEFIT (DROME), LE 9 JUILLET 2018

Le résumé de mon intervention de conclusion : synthèse et perspectives de travail

MISE AU POINT SUR LE FAMEUX ARTICLE D'OCTOBRE 1999 DANS LE FIGARO MAGAZINE QUI M'EST SI SOUVENT REPROCHE

LA "REVOLUTION CULTURELLE" DE MAI 68, AU COEUR DES CONTRADICTIONS DE LA MODERNITE

Philippe Meirieu, intervention au Colloque de Padoue sur “Il Sessantotto: passioni, ragioni, illusioni. Che cosa ha insegnato il ’68? Che cosa abbiamo insegnato dopo il ’68?”

ENTRETIEN DE PHILIPPE MEIRIEU DANS LE MAGAZINE PROF N°36 (L'ENSEIGNEMENT EN FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES)

Philippe Meirieu : "L'école doit s'assumer comme un espace de décélération"

ENTRETIEN DE PHILIPPE MEIRIEU AVEC LEA SALAME, LE MARDI 12 DECEMBRE 2017, SUR FRANCE INTER

"Il ne faut pas oublier qu'un élève est un sujet, et qu'un sujet n'est pas réductible à son cerveau..."

"LE MINISTRE N'EST PAS A L'ABRI DE CONTRADICTIONS", TEXTE PARU DANS LIBERATION LE MERCREDI 20 DECEMBRE 2017
APPEL AUX MAIRES SUR LES "RYTHMES SCOLAIRES" PARU DANS LE FIGARO DU 11 OCTOBRE 2017

BIENNALE INTERNATIONALE DE L'EDUCATION NOUVELLE

POITIERS - 2, 3, 4 et 5 NOVEMBRE 2017

Diaporama de ma conférence sur "Que peut la pédagogie face aux défis d'aujourd'hui?"

Diaporama de ma conclusion : Education nouvelle... chercher, résister, combattre...

EVENEMENT

RENTREE 2017

Edition, dans la collections "BOUQUINS" (Robert Laffont) de larges extraits du fameux Dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire, publié sous la direction de Ferdinand Buisson en 1882 et qui a accompagné la construction de "l'Ecole de la République"... un texte qui déjoue toutes les illusions rétrospectives et nous interroge encore aujord'hui pour nous aider à penser les questions essentielles de notre éducation et de notre Ecole.

 

Lire l'avant-propos de Philippe Meirieu

Présentation de l'ouvrage et d'une sélection de quelques articles

Lire l'entretien de Pierre Nora et Philippe Meirieu paru dans L'OBS

Présentation du livre dans l'émission "Rue des écoles" sur France Culture

André de Peretti nous a quitté le 7 septembre à l'âge de 102 ans... Nous lui devons beaucoup...

Mon hommage paru dans LE CAFE PEDAGOGIQUE à l'occasion de son décès.

Le portrait d'André de Peretti par Daniel Hameline.

Mon texte dans Les Cahiers pédagogiques à l'occasion de ses cent ans.

Texte paru dans LE CAFE PEDAGOGIQUE du 6 juillet 2017

"Quel avenir pour l'innovation dans l'Ecole ?"

Entretien avec Philippe Meirieu dans Fenêtres sur cours (SNUipp), dans le cadre du dossier sur les réseaux d'écoles alternatives :

"Pour que les réseaux alternatifs n'aient plus de raison d'être"

Ecouter l'enregistrement de la "Disputatio" enregistrée en la cathédrale de Rouen le 26 mai entre Jean-Noël Dumont et Philippe Meirieu sur le thème :

"Peut-on encore transmettre aujourd'hui ?"

Après les élections présidentielles et la formation du gouvernement, Loïc Chalmel, Jean Houssaye, Philippe Meirieu et Sylvain Wagon, professeurs en sciences de l'éducation, appelent à une "Education nouvelle pour le temps présent" dans un texte intitulé :

Repenser notre éducation : une urgence démocratique et républicaine

Le lien sur le site lemonde.fr

Le texte en PDF

Vingt ans après la publication du livre de Jorge Larrosa, Apprendre et être - Langage, littérature et expérience de formation (ESF éditeur), ce texte est toujours un contrepoison salutaire à la montée de "la société du contrôle" dans notre institution scolaire (lire les réflexions qu'il m'inspire aujourd'hui)

"Mettre l'élève au centre du système" : une maladresse ? une erreur ? une nécessité ?

Dans la série "ANTIDOTE" du CRAP-Cahiers Pédagogiques (à télécharger ici), le texte de Philippe Meirieu (à télécharger en PDF ici)

Éducation : résister à tous les reculs et à tous les replis…

La campagne électorale qui bat son plein dévoile la tentation d’une « pédagogie à l’ancienne »  aux échos profondément « identitaires », dans une institution ultralibérale, détectant et dérivant au plus tôt les enfants « inadaptés », encourageant le développement et la création d’écoles sur le principe du « qui se ressemble s’assemble et qui s’assemble exclut ». Autoritarisme dans l’école, ultralibéralisme entre les écoles : voilà ce qui se profile à l’extrême-droite et qui semble même séduire une partie de la droite et du centre…

Lire la suite...

"La citoyenneté, ça s'apprend", portrait de Philippe Meirieu dans le n°316 de Camaraderie, le magazine des Francas (mars 2017)

13 novembre - Interclass', sur France Inter, avec Emmanuelle Daviet : "On ne luttera pas contre le terrorisme par la seule répression : éduquer à l'humain, le premier des devoirs"

20 novembre - Interclass', sur France Inter, avec Emmanuelle Daviet : "Education aux médias, résistance à la séduction de tous les schématismes, formation à la pensée critique"

27 novembre - Interclass', sur France Inter, avec Emmanuelle Daviet : "L'apprentissage du débat en classe, un outil essentiel de formation à la démocratie"

Modestes remarques sur le rôle des "pédagogues prétentieux"

Texte paru dans LE CAFE PEDAGOGIQUE du 25 novembre 2016

Après le 13 novembre 2015, l'Ecole entre injonctions contradictoires... mais aussi avec un "chemin de passage" possible : un documentaire audio produit par CANOPE

A écouter ici

Littérature et pédagogie - Ce que nous apprend la littérature utopique sur l'entreprise éducative : "Entre volonté de maîtrise et émancipation furtive"

Sur LE CAFE PEDAGOGIQUE du 8 novembre 2016

En PDF sur mon site

La victoire à la Pyrrhus des "anti-pédagos"...

Texte paru dans LE CAFE PEDAGOGIQUE du 21 octobre 2016

A (RE)ECOUTER, REPLIQUES, l'émission de France Culture animée par Alain Finkielkraut avec Philippe Meirieu et Robert Redeker sur "La crise de l'école aujourd'hui"

Emission diffusée sur France Culture le 8 octobre et disponible sur le site (cliquer ici)

Education, inégalités scolaires, réformes, formation professionnelle : "Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare"

Entretien de Philippe Meirieu dans Métis

RENTREE 2016

VIENT DE PARAITRE

Eduquer après les attentats

Paris, ESF éditeur, collection "Pédagogie  : questions vives"

 

Cliquer ici pour obtenir la présentation et l'introduction du livre

Que peut l'école face aux bombes ?

Rencontre et entretiens vidéo avec Jean-Franços Cullafroz

__________________________________________________________________________

"Une politique éducative pour la jeunesse, une pédagogie pour la démocratie"

Entretien avec Philippe Meirieu dans Golias Hebdo n°445, du 8 au 14 septembre 2016

______________________________________________

"Les savoirs unissent alors que les croyances séparent"

Entretien avec Philippe Meirieu dans Le Progrès du 28 août en PDF

Entretien avec Philippe Meirieu dans Lyon-Capitale

____________________________________________________________

"Innovation pédagogique et service public d'éducation"

Entretien avec Philippe Meirieu sur le site d'AlterEcoPlus

__________________________________________________________

Sur "Eduquer après les attentats" dans Politis

"J'ai pu mesurer l'extraordinaire difficulté à faire des plus défavorisés une priorité"

Entretien avec Luc Cédelle - La Lettre de l'Education - 20 juin 2016

A télécharger ici en PDF

"Le droit au temps"

Texte paru dans Le Café pédagogique du 17 juin 2016

A télécharger ici en PDF

"Le trou noir du baccalauréat professionnel"

Tribune parue dans OUEST-FRANCE le 14 juin 2016

"L'Ecole est obligatoire, mais l'apprentissage ne se décrète pas""

Texte et outil de formation paru dans Le Café pédagogique du 3 juin 2016

A télécharger ici en PDF

"Autonomie des établissements : de quoi parle-t-on ?"

Texte paru dans Le Café pédagogique du 20 mai 2016

A télécharger ici en PDF

"Le partenariat : usine à gaz ou véritable levier pour l’action ?"

Texte paru dans Le Café pédagogique du 6 mai 2016

A télécharger ici en PDF

Controverses de Descartes : "L'école entre croyance et connaissances"

Vidéo de l'intervention de Philippe Meirieu et de celle de Martine Daoust

"Conjuguer le geste et la pensée : pour que vivent les lycées professionnels..."

Texte paru dans Le Café pédagogique du 1er avril 2016

A télécharger ici en PDF

"L'élève au centre", ce n'est pas l'abandon de l'exigence...

Texte paru dans Causeur de mars 2016

A télécharger ici en PDF

"Pour le symbolique, nous n'avons pas grand chose en magasin..."

Texte paru dans Le Café pédagogique du 18 mars 2016

A télécharger ici en PDF

Faire dialoguer, dans nos démarches pédagogiques, « immersion culturelle » et « explicitation analytique »

Texte paru dans Le Café pédagogique du 4 mars 2016

A télécharger ici en PDF

Le savoir et le croire : vers une "pédagogie de la laïcité" ?

Texte paru dans Le Café pédagogique en février 2016

A télécharger ici en PDF

Après les attentats de novembre 2016, dossier dans CAUSETTE (n°63, janvier 2016) : "L'école peut-elle bloquer l'engrenage de la haine ?" avec une tribune de Philippe Meirieu : "Professeurs : penser l'avenir"

A télécharger ici en PDF

Leçon de Finlande : privilégier le "cadre éducatif" à la "forme scolaire"...

Chronique parue dans le Café pédagogique du 29 janvier 2016

A télécharger ici en PDF

Lire sur le site du Café pédagogique

Enseigner quand même...

Chronique parue dans le Café pédagogique du 15 janvier 2016

A télécharger ici en PDF

Lire sur le site du Café pédagogique

Jeudi 14 janvier 2016 : les députés examinent la loi sur l'interdiction de la publicité à la télévision dans les émissions pour enfants... le gouvernement s'y oppose !

Lire la tribune sur ce sujet de Philippe Meirieu et Serge Tisseron

Préface à l'édition argentine (mars 2016) de Pédagogie : des lieux communs aux concepts clés : "De l'agacement à la colère"

A télécharger ici en PDF

Séduction et impasses du "naturalisme pédagogique"

Chronique parue dans le Café pédagogique du 11 décembre 2015

A télécharger ici en PDF

Eduquer après le 13 novembre : "laisser les questions ouvertes"

Chronique parue dans le Café pédagogique du 27 novembre 2015

A télécharger ici en PDF

LE 13 NOVEMBRE 2015

Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde. Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes. Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière...

Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude. Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible.

Prendre soin de la vie et de l'humain, avec une infinie tendresse et une obstination sans faille, est, aujourd'hui, la condition de toute espérance. Sachons qu'un seul sourire échangé, un seul geste d'apaisement, aussi minime soit-il, peut encore, contre tous les fatalismes, contribuer à nous sauver de la barbarie...

Philippe Meirieu

"L'autorité de tous les dangers..."

Chronique parue dans le Café pédagogique du 13 novembre 2015

Sur Le Café pédagogique

A télécharger ici en PDF

"Conjuguer transmission des connaissances et émancipation des personnes"

Entretien paru dans Fenêtres sur cour (SNUipp) à l'occasion de l'Université d'automne de Port-Leucate

"COP 21, éducation à l'environnement et à la citoyenneté planétaire : tenir enfin parole !" chronique parue dans Le Café pédagogique le 30 octobre 2015

Accéder à la chronique dans Le Café pédagogique

A télécharger ici en PDF

Accéder au MANIFESTE POUR UNE EDUCATION A LA CITOYENNETE PLANETAIRE

Hommage à Louis Legrand (1920-2015)

Télécharger le texte d'hommage à l'occasion des obsèques de Louis Legrand (le 23 octobre 2015)

Les enjeux sociétaux, institutionnels, pédagogiques et politiques de la "refondation" du service public d'éducation...

Diaporama utilisé lors de l'Université d'automne du SNUipp à Port-Leucate le 18 octobre 2015

De la dictée quotidienne à l'entrée dans l'écrit...

Version complète de l'article paru dans LE MONDE daté du 3 octobre

"Quand la littérature ébranle nos certitudes sur l'enfance"

Chronique parue dans le Café pédagogique du 2 octobre 2015

Sur Le Café pédagogique

A télécharger ici en PDF

"De l'enseignement de la morale dans l'individualisme contemporain"

Chronique parue dans le Café pédagogique du 11 septembre 2015

Sur Le Café pédagogique

A télécharger ici en PDF

 

 

TEXTES ET LIENS PLUS ANCIENS... MAIS TOUJOURS D'ACTUALITE !

"Créer un continuum école-collège"

Entretien avec Philippe Meirieu dans "L'Ecole aujourd'hui"

Conclusion du colloque : "Former les enseignants en établissements"

Vidéo n° 12 (invervention de Philippe Meirieu à 36 minutes)

"L'Ecole : une contre société ?" - Lettre ouverte à Régis Debray

Chronique parue dans le Café pédagogique du 12 juin 2015

A télécharger ici en PDF

Débat entre Alain Finkielkraut et Philippe Meirieu dans l'émission "Du grain à moudre" sur France Culture : "L'école doit-elle former des élites ?"

(Ré)écouter l'émission

L'ennui à l'école : un véritable tabou ?

Chronique parue dans le Café pédagogique du 15 mai 2015

A télécharger ici en PDF

Réforme du collège : confrontation entre Philippe Meirieu et Danièle Sallenave, dans Politis du 14 mai 2015 : lire la contribution de Philippe Meirieu

Le G.R.F.D.E. ("Reconstruire la formation des enseignants") interpelle le gouvernement :
Réformer la réforme de la formation des enseignants… Une urgence !

         Télécharger le texte
Commission d'enquête du Sénat sur "Le service public de l'éducation, les repères républicains et les difficultés des enseignants"

Audition de Philippe Meirieu, le 16 avril 2015

Transription (partielle) à télécharger ici en PDF

Entre « sociologisme » et « autoritarisme », la pédagogie travaille à l’émergence de la liberté...

Chronique parue dans le Café pédagogique du 17 avril 2015

A télécharger ici en PDF

La formation des enseignants en établissements : un impératif, des moyens, des méthodes...

Chronique parue dans le Café pédagogique du 3 avril 2015

A télécharger ici en PDF

« Instituer » le collège et lui donner
une véritable identité : il est grand temps !

Chronique parue dans le Café pédagogique du 20 mars 2015

A télécharger ici en PDF

L'urgence de la construction du collectif à l'Ecole

Chronique parue dans le Café pédagogique du 6 mars 2015

A télécharger ici en PDF

La laïcité et le mythe de "l'instruction pure"

Chronique parue dans le Café pédagogique du 13 février 2015

A télécharger ici en PDF

Des rituels, oui... mais lesquels ?

Chronique parue dans le Café pédagogique du 30 janvier 2015

A télécharger ici en PDF

"Pour que l'Ecole tienne ses promesses..."

Version complète de l'entretien donné au MONDE et publié partiellement sur le site lemonde.fr ainsi que dans le quotidien daté du 24 janvier 2015

Colloque "Condition(s) enseignante(s), conditions pour enseigner" (Université LUMIERE - Lyon2 - ISPEF - 8, 9 et 10 janvier 2015)

Vidéo des conférences de...

Claude Lessard : Les conditions enseignantes, réalités et regards pluriels

Philippe Meirieu : Richesses et limites de l'approche par compétences du métier d'enseignant

Agnès Van Zanten : Les enseignants et l'égalité des chances

De l'effroi à l'espoir : "Pour que nos émotions soient vraiment démocratiques..."

Chronique parue dans le Café pédagogique du 16 janvier 2015

A télécharger ici en PDF

"Attentats terroristes du 7 janvier"

Vidéo : Lyon Capitale TV

Il nous faudra être forts pour que la haine ne triomphe pas.

Ne céder ni à la peur, ni à la haine, plus que jamais.

Chronique de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 5 décembre

Évaluation du socle : « De (gros) progrès, mais peut (encore) mieux faire… »

Téléchargez le texte en PDF

Sur le site du Café pédagogique

Chronique de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 21 novembre

Socle commun et pédagogie : ne confondons pas le tableau de bord et le moteur !

Téléchargez le texte en PDF

Visionnez la conférence sur ce sujet aux "Controverses de Descartes"

Sur le site du Café pédagogique

Chronique de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 7 novembre 2014

"Etre orienté" ou "s'orienter" : l'orentation professionnelle, un enjeu éducatif et démocratique

Téléchargez le texte en PDF

Sur le site du Café pédagogique

Chronique de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 17 octobre 2014

Les "experts mondiaux" et la démocratie sont dans un bateau : qui croyez-vous qui tombe à l'eau ?

Téléchargez le texte en PDF

Sur le site du Café pédagogique

Editorial de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 3 octobre 2014 :

"Apprentissage : pendant les annonces, les travaux continuent"

Téléchargez le texte en PDF

Sur le site du Café pédagogique

"La formation des maîtres de l'école primaire à la dérive", version complète de la tribune parue dans LIBERATION le 26 septembre 2014, par Philippe Berthuit, Anne-Marie Chartier, Benoit Falaize, Philippe Joutard et Philippe Meirieu

Cliquez ici pour télécharger le texte complet en PDF

Chronique de Philippe Meirieu, sur le Café pédagogique du 19 septembre 2014 :

"Du bon usage des innovations"

Télécharger le texte en PDF

Sur le site du Café pédagogique

A propos des deux derniers livres de Jean Houssaye, Le triangle pédagogique (ESF) et La Pédagogie traditionnelle (Fabert)... "Pédagogie traditionnelle, progressisme administratif et progressisme pédagogique"

La chronique de Philippe Meirieu dans Le Café pédagogique du 5 septembre 2014

Pour télécharger directement cette chronique en PDF, cliquer ici

"Sortir des caricatures : il ne suffit pas de se proclamer alternatif pour être progressiste" - Pourquoi je n'ai pas signé l' "Appel pour pouvoir choisir une alternative à la pédagogie traditionnelle dans l'école publique" (Politis - 10 juillet 2014)

Conférence en vidéo de Philippe Meirieu à l'Odéon en juillet 2013 : "Education artistique et culturelle : les territoires de l'utopie"
12 septembre... Hommage à Albert Jacquard : "L'homme qui savait pleurer" dans Le Huffington Post

PARUTION LE 5 SEPTEMBRE 2013

PEDAGOGIE : DES LIEUX COMMUNS AUX CONCEPTS CLES

Cliquer ici pour voir la page 4 de couverture de l'ouvrage

Lire la table des matières et l'introduction

Présentation de l'ouvrage et entretien de Philippe Meirieu avec François Jarraud pour "Le Café Pédagogique"

Recension du livre par Pierre Frackowiak sur Educavox.fr

Recension du livre par Pascal Bouchard sur le site ToutEduc

Note de lecture dans Education et Management, par Hervé Kéradec


Entretien de Philippe Meirieu avec François Jarraud sur le site du "Café pédagogique"

Cliquez ici pour obtenir l'entretien en PDF

- Ce livre défend la pédagogie. Mais est-ce encore nécessaire ? N'est-elle pas au pouvoir avec la nouvelle équipe ministérielle ?

Ce livre est délibérément un livre de pédagogie. Il s’est imposé à moi à un moment où, effectivement, on parle un peu plus de pédagogie, mais où j’ai le sentiment que l’on n’en fait guère. Il s’est imposé à moi précisément parce que coexistent aujourd’hui deux discours qui n’entretiennent que très peu de rapports l’un avec l’autre: un discours pédagogique, général et généreux, et un discours technocratique, à caractère essentiellement gestionnaire. D’un côté, on ressasse des lieux communs, une sorte de vulgate pédagogique largement empruntée à l’Éducation nouvelle et qu’on trouve déjà dans les proclamations du Congrès de Calais en 1921 : « il faut respecter l’enfant, organiser l’école en fonction de son – ou de ses – intérêt(s), l’aider à se développer, le motiver en donnant du sens aux apprentissages, associer instruction et socialisation, etc. » De l’autre côté, on s’ébroue dans le discours managérial libéral, on « rationnalise la gestion des moyens », on « gère des flux », on évalue et on compare à tout va, on externalise de plus en plus le traitement de l’échec et de la difficulté scolaires quand on ne pratique pas – quitte à le dénoncer par ailleurs – le « pilotage par les résultats ». D’où le sentiment, chez beaucoup d’enseignants, que la pédagogie est un « supplément d’âme », un ensemble de déclarations d’intention… qui ne pèse pas lourd face à la tyrannie des tableaux Excel !
C’est qu’en réalité le travail proprement pédagogique est largement laissé en jachères aujourd’hui. Réduite à la psychologie, quand elle n’est pas confondue avec la littérature sur le « développement personnel », écrasée par des didactiques souvent applicationnistes, perpétuellement « doublée à gauche » par la sociologie, la pédagogie oublie progressivement sa propre histoire et les éducateurs n’en décodent pas toujours les enjeux. « Le droit de l’enfant au respect », par exemple, n’est pas vraiment compris dans toute sa complexité ; on ignore les débats de fond dont il a été l’objet chez les pédagogues et l’on en fait un slogan pour servir les partisans de telle ou telle organisation de la semaine scolaire. On oublie que, face à Claparède qui affirmait la nécessité d’une « école sur mesure », il y a Alain qui demandait que « l’enfant puisse se mesurer à l’école ». On oublie surtout que l’entreprise pédagogique requiert de mettre en dialectique des perspectives apparemment – mais apparemment  seulement – contradictoires, plutôt que de s’engluer dans des polémiques caricaturales.

- Dans chaque chapitre, le livre soulève les malentendus sur l'individualisation, la motivation, les méthodes actives, etc. Cela passe par la transmission de la pensée des grands pédagogues. Est-ce utile au moment des ESPE ?

Les maquettes des masters préparés dans les ESPE m’inquiètent terriblement. Je n’y vois guère la place pour la réflexion pédagogique et, encore moins, le temps pour revisiter les grands textes de la pédagogie. Où et quand lira-t-on la Lettre de Stans de Pestalozzi ? Où et quand travaillera-t-on sur Graines de crapules de Deligny ? Où et quand discutera-t-on des Invariants pédagogiques de Freinet ? Cette amnésie pédagogique généralisée me paraît particulièrement dangereuse. Des enseignants, des cadres éducatifs, des éducateurs qui ne disposent pas, dans leur domaine, de quelques repères historiques et théoriques, qui n’ont pas pris le temps de comprendre comment les pédagogues du passé avaient résolu les contradictions de leur époque, sont terriblement désarmés. Ils risquent de se réfugier dans des recettes de pacotille pour « bien gérer la classe » ou de se contenter de « suivre » les manuels scolaires, sans vraiment comprendre ce qui se joue, dans la relation pédagogique, entre transmission et émancipation.
Regardons, par exemple, le discours dominant sur « l’individualisation » : il se présente comme une « évidence » et nul ne saurait, aujourd’hui, au risque de passer pour un terrible ringard, en contester le bien-fondé. Mais est-on d’accord, pour autant, sur ce qu’il faut individualiser : les objectifs ou les méthodes ? Est-on d’accord sur la place à accorder à l’individualisation dans les cursus ? Est-on d’accord sur les critères de l’individualisation et le principe même d’ « adapter l’école à l’enfant » ? Voit-on bien quelles conceptions implicites du sujet et de l’apprentissage sont à l’œuvre dans des choix qu’on nous présente comme simplement techniques ? Or, une petite plongée dans l’histoire de l’individualisation depuis un siècle permet justement d’y voir clair là-dedans. On repère très bien les dérives de l’individualisation : de la chosification à la sélection, de l’externalisation à la médicalisation… Et l’on comprend mieux à quelles et dans quelles conditions on peut individualiser.

- À propos de la motivation, vous dites qu'elle se construit et qu'elle n'est pas un préalable à l'enseignement. Comment trouver la bonne place de l'ennui, de l'effort, du plaisir dans l'éducation ?

Je dénonce, effectivement, la recherche systématique d’une motivation préalable et je montre que la pédagogie n’a pas cessé de construire des hypothèses de travail sur la manière de mobiliser les élèves sur des savoirs. Là encore, il y a des clivages et des tensions qu’on ne décèle pas suffisamment : entre le culte du « déjà là » et sa négation, entre la fable du « savoir secret » - réservé à ceux qui le cherchent obstinément - et celle du « savoir offert » - spontanément à disposition de tous… Mais, si l’on regarde cela de près, on verra alors que la question de l’ennui et de l’effort ne se posent pas de manière simpliste : on peut s’ennuyer, on doit faire des efforts… mais à condition qu’une promesse ait été identifiée et qu’elle soit incarnée. Quant à la question du « plaisir d’apprendre », elle est absolument centrale : comme le dit Marcel Gauchet, que faire de savoirs qui « prennent la tête » dans un monde où l’essentiel est d’ « être bien dans sa peau » ? Comment permettre aux élèves d’accéder au plaisir d’apprendre et de comprendre ? Les pédagogues ne livrent, pour résoudre ce problème, aucune « recette clé en mains », mais ils proposent une démarche. C’est cette démarche que j’expose dans le livre car je crois qu’on ne peut pas vraiment réussir dans l’enseignement si l’on y est complètement étranger… Et cette question du « plaisir d’apprendre » m’apparaît si essentielle que j’ai décidé d’y consacrer un prochain ouvrage collectif qui paraitra en mars 2014 aux éditions « Autrement », avec des contributions de chercheurs et d’artistes de tous horizons.

- Il y a la question de l'évaluation qui est si d'actualité aujourd'hui. L'évaluation par compétences est-elle la solution miracle ?

Il n’y a pas de « solution miracle » en matière éducative, si l’on entend par là une « solution mécanique qui marche à tous les coups ». Ou, si vous préférez, il n’y a que des « solutions miracles » en éducation, si l’on entend par là des solutions inventées dans une transaction singulière toujours improbable, puisqu’elle touche à l’humain dans ce qu’il a de saisissable, mais aussi d’insaisissable par des catégories toutes faites… Cela dit, l’évaluation par compétences est un outil qui peut s’avérer utile, mais à condition de savoir tout ce qu’elle rate et à condition de s’imposer quelques principes de bon sens : si l’on choisit l’évaluation par compétences, il faut s’interdire de les « traduire » en notes (juste le contraire de ce que l’on est en train de faire en langues vivantes par exemple !) ; si l’on choisit l’évaluation par compétences, il faut écarter tout système de compensation et de moyenne, etc. Mais on voit bien que le choix de l’évaluation par compétences n’est pas simplement une question technique : il s’agit de savoir ce que l’on veut transmettre et faire apprendre… avant de chercher les indicateurs de réussite pertinents. Au lieu de décider de la méthode d’évaluation et de sélectionner ensuite les savoirs qu’elle permet d’évaluer.

- Vous évoquez la nécessité de la contrainte en éducation et la liberté comme but final de l'élève. Comment l'enseignant peut-il résoudre cette contradiction ?

Ce n’est pas une contradiction au sens traditionnel du terme, c’est une tension féconde : entre le spontanéisme béat et l’autoritarisme butté, il faut chercher « la belle contrainte », celle qui rend libre justement, parce qu’elle permet à un sujet de se dépasser, de s’inventer, de sortir des clichés pour accéder à l’exigence… Je travaille, sur ce sujet, à partir de l’expérience de pédagogues comme Korczak qui a beaucoup à nous apprendre : confronté à des enfants particulièrement difficiles, il parvient à leur proposer des situations grâce auxquelles ils peuvent s’exhausser au-dessus de leurs difficultés du moment, comme des accidents de leur histoire personnelle. Cette question renvoie aussi à un point qui m’est cher et auquel je consacre un long chapitre : la question de l’imputation. Entre le fatalisme sociologique qui manie systématiquement l’excuse et le moralisme strict qui condamne toute faute, comment permettre à un sujet de s’imputer ses propres actes ? Entre « la complainte de l’enfant victime » et « la plainte sur l’enfant coupable », comment promouvoir « l’enfant responsable » ? Qui peut dire que cette question pédagogique n’est pas aujourd’hui d’actualité ? Il est invraisemblable qu’elle ne soit pas un objet de travail privilégié pour tous les éducateurs ?

- Le but final ce n'est pas "juste la transmission" ?

La transmission de quoi ? D’habiletés standardisées ? De savoir-faire mécaniques ? De savoirs mémorisés à court terme pour réussir l’examen ? De savoirs permettant de « se distinguer » en classe et de briller en société ? Ou de savoirs grâce auxquels comprendre le monde et se comprendre, de savoirs qu’on sait transférer, utiliser sur le long terme à sa propre initiative, prolonger, dévoyer, utiliser pour exercer le pouvoir dans un collectif citoyen ? Il serait bon que les thuriféraires de la transmission précisent ce qu’ils veulent transmettre. Et il est nécessaire, évidemment, que les politiques chargés des programmes scolaires ne tardent pas trop à s’engager pour donner une réponse claire à ces questions. Avant, bien sûr, d’en tirer les conséquences en matière d’évaluation et de système d’examens ou de concours.

- Vous parlez de "prolétarisation" des enseignants. Comment celle-ci se construit-elle ? Comment en sortir ?

La prolétarisation des enseignants est, évidemment, liée à leur statut social et à leur salaire. Mais pas seulement. Marx explique que l’ouvrier est prolétarisé quand son intelligence est, en quelque sorte, transférée dans la machine et que, dans ces conditions, ce n’est plus la machine qui est au service de l’ouvrier, mais l’ouvrier au service de la machine. Or, beaucoup d’enseignants, aujourd’hui, ont le sentiment qu’ils sont au service des outils d’évaluation que crache la machine à jet continu. Beaucoup ont le sentiment qu’ils sont infantilisés par une hiérarchie qui a renoncé à les accompagner – la formation continue est très largement sinistrée et je ne la vois pas renaître de ses cendres à court terme. Beaucoup se sentent les exécutants d’une « machine-école » qui ne fait guère appel à leur inventivité et semble obsédée par le contrôle systématique… Pour en sortir, je crois, évidemment, à la réhabilitation de la formation pédagogique initiale et continue : c’est là la vraie culture professionnelle du « métier d’enseigner », c’est là où l’on peut trouver des racines, c’est là où l’on peut puiser son énergie et nourrir son inventivité. Je crois aussi indispensable de revoir le système infantilisant de contrôles et d’inspection. Je crois qu’il faut des cadres qui aient une pratique moins immodeste du pouvoir. Je crois qu’il faut promouvoir les mouvements pédagogiques, retisser des liens forts entre l’Education nationale et l’Education populaire. C’est un immense chantier…

- Les enseignants s'apprêtent à rentrer en classe dans une école qui a peu changé. Sur quels points doivent-ils porter prioritairement leur vigilance ?

Sur les dimensions pédagogiques de leur métier ! Car ce sont aussi – comme je le montre dans ce livre – des dimensions politiques ! Concrètement, je crois que nous avons devant nous plusieurs question laissées en suspend : celle des programmes, celle de l’innovation pédagogique et du travail en équipe, celle de l’exercice du pouvoir par la hiérarchie, celle de la reconstruction d’une recherche pédagogique digne de ce nom. Je nous invite à être très vigilants sur ces points-là

 

23 août 2013 : à l'occasion des "Journées d'été des écologistes à Marseille", un texte de Philippe Meirieu

L’épuisable et l’inépuisable

Un principe fonde l’écologie politique : prendre soin du monde et de ses habitants. De là, une multitude de combats : contre le pillage de nos richesses matérielles, pour les droits humains et la justice, en faveur d’un nouveau modèle de développement, national et international. Ainsi deux questions structurent solidairement notre projet : celle de l’irréversibilité des dégâts que nous faisons subir à la planète et celle de notre capacité à mobiliser l’intelligence des humains pour qu’ils puissent construire ensemble un monde habitable et solidaire. Deux objets de travail et de lutte doivent donc nous occuper prioritairement : l’énergie et l’éducation. L’épuisable et l’inépuisable.

Or, autant la parole des écologistes est forte sur la question de la transition énergétique, autant c’est un filet de voix sur celle de la transition éducative… Pourtant, la sobriété énergétique que nous appelons de nos vœux ne sera « heureuse » que si nous sommes capables d’offrir, en lieu et place de la frénésie consommatrice à laquelle se livrent les privilégiés et à laquelle aspirent les exclus, de nouvelles satisfactions : dans le partage des savoirs, la création culturelle et le débat démocratique. Or, tout cela n’est possible qu’en faisant de l’éducation au sens large – éducation scolaire, sociale et familiale, formation initiale et continue, culture et éducation populaire – une priorité.

Alors qu’une réunion de crise est convoquée « au pus haut niveau » lorsque la ministre de l’écologie est limogée, on raye de la liste le ministère de la formation professionnelle sans que cela semble nous émouvoir… quoique chacun admette, mezza voce, que la formation professionnelle bien est une condition indispensable de la transition écologique ! Dans le même temps, nous approuvons une loi sur « la refondation de l’école » qui, malgré le travail de nos parlementaires, reste largement discutable : à travers la question des rythmes scolaires, on y ouvre subrepticement la porte à l’externalisation de l’éducation artistique, culturelle et sportive ; on prend le risque d’accroître les écarts entre les territoires ; on sacrifie l’intérêt de l’enfant au confort des adultes ; on se résigne à l’hégémonie d’une évaluation quantitative absurde ; on brade, sous le poids des lobbys, l’indispensable formation pédagogique des enseignants… Et, même si nos élus locaux font un travail remarquable sur la culture, nous n’abordons presque jamais, au plan national, cette question. Quitte à laisser penser que nous baissons les bras devant l’inflation publicitaire, l’exaltation de la pulsion consommatrice, le pouvoir de la télécratie, la totémisation des prothèses technologiques, la prolétarisation des travailleurs de l’éducatif, du culturel et du social par les tableaux Excel, l’hégémonie d’une médecine où l’humain, coupé de tout écosystème, n’est plus qu’une machine à réparer pour le plus grand profit des industries pharmaceutiques et des « thérapies comportementales » de dressage…

J’ai fait un rêve : que l’écologie politique marche sur deux pieds et consacre autant d’efforts à promouvoir l’inépuisable qu’à se battre – légitimement – contre le gaspillage de l’épuisable.

 

"Richesses et limites de l'approche par compétences dans l'enseignement primaire", conférence donnée à Lille le 12 juin 2013, à visionner sur le site de l'ICEM

France Culture, le 15 mai 2013 : Esprit Public, une émission de Philippe Meyer sur le thème de l'éducation et de l'école : Philippe Meirieu interrogé par Max Gallo, Jean-Louis Bourlanges et Thierry Pech

France Culture, le 11 mars 2012 : Les nouveaux chemins de la connaissance - "L'excellence dans l'éducation", avec Philippe Meirieu.
"Education artistique : l'échec n'est plus permis  !", tribune publiée par le collectif "Pour l'éducation, par l'art", dans le Huffington Post le 1er mars 2013

Cliquer ici pour obtenir le texte en PDF

Entretien de Philippe Meirieu à l'AEF à l'occasion de la présentation du budget 2013 de la Région Rhône-Alpes sur la "formation tout au long de la vie" : décentralisation, orientation, formation, apprentissage, etc.

ACTUALITE POLITIQUE : "Refondation de l'école", "loi d'orientation"...

Entretien de Philippe Meirieu pour la revue de l'Assemblée nationale HEMICYCLE

L'éducation artistique, c'est maintenant !

Tribune paru le 9 octobre dans LIBERATION

Texte complet de la tribune

Rentrée 2012 : Entretien de Vincent Peillon et François Jarraud sur le site du Café Pédagogique

"L’école du XXIe, c’est une école plus transversale, une école de pairs qui permet aux enseignants d’innover, de partager, d’apprendre les uns des autres, d’occuper, dans leur carrière, des fonctions différentes". Vincent Peillon a accordé un long entretien au Café pédagogique. Il évoque l'innovation et le numérique. Il annonce la renaissance du Conseil de l'innovation. Un livret de connaissances et de compétences largement simplifié provisoire remplacera cette année le livret actuel jugé trop complexe. Le ministre de l'éducation nationale s'explique longuement sur les objectifs de la refondation et ses projets. "Il faut reconstruire cette maison sur des fondements solides si l’on veut que tous les élèves réussissent, repenser ce qu’est la réussite elle-même"...

Réaction de Philippe Meirieu sur le Café Pédagogique : La "refondation" : à quelles conditions ?

EXTRAITS : "L’arrivée de Vincent Peillon au ministère de l’Education nationale et les propos qu’il vient de tenir dans les colonnes du Café Pédagogique marquent, de toute évidence, un renversement salutaire de perspective. Malmenée, abimée, déprimée par dix années de régression, de mépris et de caporalisation, notre École peut retrouver là des raisons d’espérer. Il était temps ! (...) Mais je crois que, pour bien « refonder », il nous faut identifier, au-delà des constats largement partagés sur les échecs de l’école, les problèmes majeurs auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. J’en pointerai ici deux, parmi les plus importants : d’une part, une désinstitutionalisation galopante et, d’autre part, une montée de l’individualisme – sous couvert d’ « individualisation » – associée à l’hégémonie d’un contrôle technocratique – qui permet, en l’absence de projet commun, de contenir l’explosion des intérêts individuels. (...)

Cliquer ici pour obtenir le texte en PDF

Et aussi...

FRANCE CULTURE, le samedi 8 septembre 2012 - Répliques : "L'Ecole dans la Cité", une émission animée par Alain Finkielkraut avec Philippe Meirieu et Philippe Némo

"Ne pas s'en tenir à l'usage paresseux des notes que nous connaissons aujourd'hui"... Philippe Meirieu sur le Site Newsring : "Pour ou contre les notes"

"Des rythmes, du sport et de l'échec scolaire" : entretien avec Philippe Meirieu paru dans le numéro de septembre de Sport et Plein air

"Sur la refondation de l'école", tribune de Philippe Meirieu parue dans le numéro de septembre du journal de la Ligue de L'enseignement , Des idées en mouvement

"Quelle refondation ?", entretien avec Philippe Meirieu publié dans la revue La Classe


Présentation de "Ce que l'école peut encore pour la démocratie" - version 1

Présentation de "Ce que l'école peut encore pour la démocratie" - version 2